Rugbymen invincibles, militaires invaincus

person Posté par: Jean-Charles Maurat list Dans: Le monde du rugby et les associations Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 3726
Rugbymen invincibles, militaires invaincus

Les parallèles entre le monde militaire et le monde du rugby sont nombreux. J'ai beaucoup écrit sur le sujet, jusqu'à dans la revue de l'école de guerre dont j'étais stagiaire en 2020. Le partage de valeurs fondamentales, le primat du collectif sur l'individu, l'analyse de l'adversaire pour déterminer la tactique à mettre en œuvre, le respect de certaines règles ou contraintes. La sémantique est similaire, on parle de sacrifice, de courage, d'esprit d'équipe, d'occupation de l'espace, de conquêtes, de défaites et de victoires. Le rugby et l'armée c'est avant toute chose un état d'esprit, le partage d'une certaine vision de l'autre. Les deux univers se définissent dans un monde original, codifié, hiérarchisé mais c'est toujours l'amitié qui marque et qui reste lorsqu'on quitte chacun des deux univers. Le rugby et l'armée n'appartiennent à personne mais ceux qui ont vécu en eux emportent avec eux un petit morceau invisible qui nous permet de nous reconnaître sans se connaître. C'est ce morceau invisible, arraché secrètement au lycée militaire d'Aix-en-Provence qui fait sans doute que je trouve en Sébastien la proximité d'un frère d'arme. Je vais donc, avec beaucoup de plaisir vous présenter son association les Invaincus. Vous pourrez découvrir à travers cet article, les origines de cette belle asso, sa vocation, ses liens avec le rugby et avec Religion Rugby.

                                                                                               Logo Invaincus

Le parcours de Sébastien et la naissance des Invaincus

 

Sébastien a découvert le rugby et l’armée en même temps, une double révélation, au lycée militaire d’Aix-en-Provence. Bien s’instruire pour mieux servir, c’est la devise du lycée militaire d’Aix-en-Provence, c’est justement cette volonté de servir qui aura motivé Sebastien tout au long de son parcours professionnel. Il rejoint après trois années passées à Aix-en-Provence, les rangs de la gendarmerie nationale qu’il sert durant trois années. Il intègre ensuite les commandos parachutistes de l’air. En 2013, il est blessé grièvement en service, un an de fauteuil roulant suite à des polyfractures, des séquelles neurologiques, une blessure psychique le blessent à vie. Sebastien apprend alors à ses dépens, la solitude du handicap et la nécessaire résilience.

 « J’ai tellement souffert, je ne voulais pas que d’autres souffrent autant que moi. Cette phrase est devenue un leitmotiv et le moteur de la création de son association les Invaincus. »

« La culture du silence est telle dans les armées que je ne voulais pas demander d’aide à une assistante sociale ou à un quelconque médecin. Les tracas administratifs et l’attente des aides de l’État me semblaient trop longs et compliqués ».

Les objectifs de l’association et les actions réalisées

Sébastien témoigne :

Quand on est blessé, on a besoin d’humanité, de proximité. Un frère d’armes blessé a selon moi le devoir de tendre la main à un autre frère d’armes blessé.  Les valeurs n’ont pas besoin de papier ou de rendez-vous administratifs pour s’appliquer. L’urgence d’aide est pour moi devenue un devoir. 

 En 2015, avec un représentant de chaque armée et d’un légionnaire, j’ai créé un groupe d’échanges pour qu’ensemble nous puissions nous reconstruire. Ce groupe d’échanges est devenu en 2017, une association, celle des Invaincus. Après six années d’existence, nous sommes venus en aide à plus de 500 blessés. Notre aide se matérialise par des échanges, des coups de fil aux blessés, des visites hebdomadaires dans les hôpitaux ou chez eux pour les plus isolés, la création d’un café solidaire, deux stages annuels de une semaine où nous vivons ensemble des moments forts pour partager et lutter contre la solitude et repartir de lavant.

Un souvenir particulier

Un légionnaire, un jour, m’avouait que, sans l’action de mon association, il se serait supprimé . Blessé grièvement, amputé d’une jambe, il n’avait pas la force de continuer le combat. Sa femme vivant en Amérique latine ne pouvait pas le rejoindre, sa tête étant mise mise a prix dans son pays d’origine, il ne pouvait pas rentrer et retrouver ses parents et sa femme. Sur son lit d’hôpital, alors qu’il souffrait le martyre, nous avons initié, comme par magie des petits combats de Jujutsu brésilien, car je voulais lui montrer qu’il n’était pas rien, qu’il n’était pas qu’un handicapé, mais qu’il avait encore en lui la force d’exister et de se battre.

L’association s’est mobilisée pour faire venir son épouse en France. Aujourd’hui, ce frère d’armes est marié, il est papa de deux enfants, et il a repris une vie presque normale.  

 

Les liens de Sébastien avec le rugby

Quelles sont mes liens avec le Rugby? J’ai découvert le rugby comme je vous le disais en préambule au lycée militaire d’Aix-en-Provence. Je jouais Deuxième ligne. Lorsque j’ai mal et que je souffre, je pense à certains moments que j’ai vécus à travers ce sport incroyable.  Je me souviens de ma première ligne, Bertrend et Willy avec lesquels on s’échauffait dans les vestiaires , on se motiver en se mettant quelques coups de tête. Cela me rappelle l’étincelle que j’avais au fond de moi et que les copains du rugby me permettaient d’enflammer.

« Le rugby c’était ça, c’était donner une flamme à notre étincelle intérieure. »

                                                         

Un lien particulier avec l’équipe de France féminine de rugby militaire.

J’ai tissé des relations amicales avec pas mal de joueuses de l’équipe de France de rugby militaire. Elles sont généreuses, humbles mais aussi sévères quand il s’agit de sujet important. Nous avons réalisé ensemble un magnifique calendrier et également un match de rugby fauteuil. Elles ont joué à fond contre nous, comme si nous n’étions pas handicapés. Nous avons adorés, le rugby a cette capacité à ne pas juger, à aller au-delà des apparences. On a passé un super moment et je les en remercie encore.

 

Les Invaincus et Religion Rugby

Religion Rugby, c’est avant tout un coup de cœur. Certes, l’un des créateurs de la marque a fait comme moi le lycée militaire d’Aix-en-Provence, ce n’est pas anodin, mais ce que j’aime par-dessus tout chez Religion Rugby c’est que le tissu véhicule le code d’honneur de mon association.  Les valeurs qu’on porte dans le cœur peuvent être également portées sur la peau à travers le textile de Religion Rugby.

Les échéances à venir

Nous organisons début septembre un stage avec 12 blessés dans le sud-est de la France, dans une abbaye où nous allons pendant une semaine, échanger à travers des temps de parole et des activités, autour entre autres, de l’apiculture. J’invite  Les lecteurs, à découvrir mon association à travers le lien ci-dessous.

 https://www.association-invaincus.fr/

Le message de Sébastien

Je veux leur dire la chose suivante : « allez plus loin, allez au-delà des valeurs, mettez en action ces valeurs, les militaires blessés  ont donné une partie de leur corps et de leur âme à la France, ça me semble un juste retour de leur tendre la main. »

https://www.facebook.com/AssociationInvaincuS

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre